Gratuit : le livre des présidentielles
candidat.info
Qui suis-je ?
Contact
Presse
Vidéos

Vivre près des axes routiers... en France également

notre société d’abondance et d’amassage


Vivre près des axes routiers...

Des "cas concerts", je pouvais en puiser des centaines... Oui, il est si facile de dénoncer dans notre société d’abondance et d’amassage par une oligarchie (à nombreuses strates)... mais apporter des solutions réalistes nécessite une envie de privilégier le "mieux vivre" (et non la rentabilité ou autres conneries doctrinaires)

Grande découverte donc gros titre : « Vivre près des axes routiers accroît le risque de démence. » Par le Monde. Vous savez, le quotidien... Vu sur leur site internet. Il leur a fallu pour s’intéresser à ce "phénomène" les résultats d’une étude : « des chercheurs canadiens ont analysé les données de 6,5 millions d’habitants de l’Ontario sur une période de onze ans. »
Par Paul Benkimoun. 5 janvier 2017.

« Le fait de vivre à moins de 50 m d’une voie de circulation importante augmenterait de 7 % le risque de développer une démence. Le risque serait accru de 4 % pour un rayon de 50 à 100 m. (...) entre 7 % et 11 % des cas de démence pourraient être attribués à un domicile situé à moins de 50 m d’un axe routier majeur. »
Attention : « Les chercheurs ont également trouvé une association entre la survenue d’une démence et une exposition à long terme à deux polluants liés au trafic routier bien connus, le dioxyde d’azote (NO2) et les particules fines (dont une bonne partie émane des gaz d’échappement, notamment ceux des moteurs diesel). Cependant, ces deux facteurs ne sauraient expliquer à eux seuls l’élévation du risque, selon le docteur Hong Chen et ses collègues. » Ha, personne n’est coupable !
Trois pathologies neurodégénératives analysées : maladie de Parkinson, démence et sclérose en plaques. Mais seul le lien avec la démence fut "démontré"...
Néanmoins : « Des recherches ont montré que les polluants atmosphériques et les gaz d’échappement des moteurs diesel induisent un stress oxydatif et une neuro-inflammation des cellules du cerveau constituant la première défense immunitaire active du système nerveux central. »
Sachez-le néanmoins : « Quelques études épidémiologiques ont également trouvé un lien entre la pollution atmosphérique et sonore et le déclin cognitif, ainsi que l’augmentation de l’incidence des maladies d’Alzheimer et de Parkinson. »
En conclusion : « L’association est robuste, mais il est prématuré de tirer une conclusion définitive. Cette étude soulève une hypothèse. Il convient maintenant de la tester », estime le professeur Dab.
Oui, il faudra encore de nombreuses études pour démontrer la nocivité des pollutions !!!...

L’endroit où l’on vit est essentiel dans une vie.
Choisir l’endroit où l’on vit et avec qui l’on vit devrait constituer la priorité de chaque être humain... Dans un pays où "le bien-être matériel" permet de se consacrer à ce genre de privilège.
Oui, nous vivons une époque fabuleuse, oui des milliards d’ancêtres n’auraient jamais espéré même dans leurs rêves les plus fous, ce qui nous est offert... et nous passons à côté de ce bonheur !
Vivre à la campagne. Pouvoir y vivre vraiment. Sans devoir prendre une voiture cinq jours sur sept. Ni le sixième pour se "au centre ville" situé à 10 kms !
Pouvoir même se déplacer par des transports publics... Avec un vrai service de livraisons.
Pouvoir y vivre quoi, et non y dormir ou y prendre des vacances.

D’autres études ? 92% de la population mondiale respire un air trop pollué... « Une action rapide pour faire face à la pollution atmosphérique est nécessaire d’urgence » (OMS, Organisation mondiale de la santé)
France : la pollution atmosphérique cause 48.000 décès par an (SPF ; Santé Publique France)
« Dans les agglomérations de plus de 100.000 habitants l’étude de SPF montre une perte moyenne de quinze mois d’espérance de vie pour un individu de 30 ans à cause des particules fines. »



Réaction publique possible



- Autres extraits du livre.

Plus d'infos : vivremieux.info et l'exemple toulousain www.atoulouse.com.

Une vidéo de cette campagne :

Abonnement gratuit :