Candidat de la ruralité réelle aux élections présidentielles 2017

30 octobre 2016 : via six vidéos, ce fut l'annonce de ma candidature aux présidentielles 2017.
Pourquoi un 30 octobre ? 36 ans après celle de Coluche...

Naturellement, un livre sera bientôt disponible. Contrairement à celui de Jean-Luc Mélenchon, il ne sera pas publié par "une maison" dont le grand patron figure parmi les grandes fortunes du pays... Candidat de la ruralité réelle, citoyen pauvre, intellectuel peu médiatisé malgré 25 années d'édition, j'y présenterai une "autre approche", basée sur le "vivre mieux", la campagne revitalisée...


N'hésitez pas à vous abonner au "secteur vidéo" -->

Géré par youtube, il sera l'axe médiatique central de ma "campagne" -->

Quelques secondes pour l'affichage :
On peut également me considérer comme l'auteur du "livre visionnaire" sur François Fillon, en 2012 !
François Fillon, persuadé qu'il aurait battu François Hollande en 2012, qu'il le battra en 2017
livre François Fillon 2012

Intervention devant la tour de Montcuq... en Quercy Blanc. Il s'agit de ma commune, une commune nouvelle créée le 1er janvier 2016... Un laboratoire de "la disparition de la ruralité"... D'où j'ai pu, dans une relation de confiance avec M. Le maire (et madame la Préfète du Lot venue apporter son soutien à cette "méthode de travail"), porter le 1er salon du livre, le 14 août 2016, malgré les "défections" de celles et ceux qui m'auraient peut-être voulu en "opposition systématique". Des vidéos symboliques. Pour faire connaissance. D'autres viendront où j'expliquerai une vision à long terme, exposerai des mesures concrètes.





Peut-être la vidéo la plus symbolique et significative...


Devant un auditoire... de moutons... non du Quercy mais du Nord...

Je n'ai pas réussi à les séduire... C'est une évidente : ma candidature ne s'adresse pas aux moutons...




De "retour" dans le Pas-de-Calais, j'ai cherché des interlocutrices et interlocuteurs : un âne aux oreilles sûrement attentives est venu...




Plus de vidéos (la page a des difficultés à s'afficher avec plus de trois préparations de lancements):
Un enregistrement également devant "notre pont", celui de Valentré... dans le Lot, à Cahors...
Un à Paris... J'arrive en traînant ma valise... au jardin des plantes.
Je rencontre un éléphant (du PS ?) et un dinosaure (de la politique ?).

pont valentre Cahors
LECTURE... SUITE

Plus de vidéos

sur la candidature de Ternoise

(Cahors Paris)
jardin des plantes Paris


Mais également : explication aux pigeons (parisiens) et devant le lavoir de Limogne-en-Quercy (où barbotent des canards)

Je n'ai pas découvert "la ruralité" un matin d'octobre 2016 en me rasant...

Le livre Les villages doivent disparaître ! (sous-titré Communes nouvelles 2015 ou fin de la ruralité ; sur www.ruraux.com) est devenu une référence des maires (et / ou "simples administrés") soucieux de sauvegarder leur commune. Je suis ainsi récemment intervenu à St Ouen les Vignes (loin du Quercy, en Touraine, d'où j'ai ramené de nombreuses vidéos).

ACHAT Les villages doivent disparaître ! Toujours disponible en papier par exemple sur amazon à 16 euros. En numérique à 7,99 euros également chez amazon ou Immateriel 7switch.com (pdf + epub), itunes...

village

Après l'analyse globale, il y eut (comme redouté) la confrontation au cas concret de l'absorption de ma commune par une plus grosse. "Montcuq la grosse" contre les petits villages dépeuplés !
Soumissions de la ruralité aux villes...

Soumissions à Montcuq (Belmontet, Lebreil, Sainte-Croix et Valprionde à genoux) ACHAT Toujours disponible en papier (15 euros) par exemple sur amazon à 16 euros. En numérique à 9,99 euros également chez amazon ou Immateriel 7switch.com (pdf + epub), itunes...

soumissions de la ruralité aux villes
Abonnement newsletter de Stéphane Ternoise
Juste votre mail
La bande son de ce début de campagne... Oui, je suis également auteur de chansons...

bande son campagne
ECOUTE (vidéos)

On laisse détruire l'indispensable

Manipulés



Réaction publique possible

le livre sur François Fillon
Le livre sur François Fillon François Fillon, persuadé qu'il aurait battu François Hollande en 2012, qu'il le battra en 2017, du 3 octobre 2012.

ACHAT Papier : 10 euros. Sur amazon.

Numérique : 4 euros 99 : amazon, itunes (apple), immateriel (tous formats, dont PDF et epub)...

L'envolée de ce livre sur Amazon (d'abord en papier) m'a entraîné à réaliser une vidéo au sujet de ce livre. La vidéo (sur Ternoise.net et Youtube).


Le livre sur François Hollande, publié début 2012, peut également être considéré visionnaire... Ce François Hollande qui peut encore gagner le 6 mai 2012 ne le mérite pas.

ACHAT Toujours disponible à 11 euros sur amazon (papier).

Numérique, 3 euros 99 : amazon, itunes et naturellement immateriel.fr (PDF + epub + Kindle).
livre sur françois hollande 2012



Historique candidat.info : ma candidature à une vague commission de la sacem...
car le Conseil d'Administration est fermé aux "sans-dents".

Candidat aux élections 2015 à la sacem, en France, je ne voterai pas

sacem oligarchie
Assemblée générale de Juin 2015

Demande de démission du Président du Conseil d'Administration et d’adaptation démocratique des statuts
Et publication du livre La sacem ? une oligarchie ! informations sur ce livre.
sacem oligarchie présentation

Après 2013, 2015 ! Demander la démocratie à la sacem, est-ce inacceptable ?

La lettre dite "du 2 juin 2015".


Objet : Les élections 2015 à la sacem

Cher Président,

Chers collègues,

Vive la démocratie ! Comme chaque année, les élections de la sacem reviennent en juin ! « Élections : manière de faire croire à la démocratie dans une institution oligarchique. »

Malgré la "révolution numérique", les oligarques ont résisté, et prétendent toujours défendre le droit d'auteur face aux vilains ! Ainsi, pour être candidat au Conseil d'administration, il faut toujours « être Sociétaire définitif depuis au moins un an ou Sociétaire professionnel ayant exercé deux mandats successifs au sein des commissions statutaires. »
La sacem selon sacem.fr : 153 000 membres. Aucune donnée dénichée sur le nombre de sociétaires définitifs ni sociétaires professionnels. Selon mon estimation par rapport aux "vieilles données collectées" : environ 5000.

Si vous pouviez me communiquer le nombre exact, je vous en remercierai.

Et les oligarques bénéficient de seize voix quand les minables de mon genre plafonnent à une. Épiphénomène presque mesquin : de toute manière seuls les oligarques peuvent être élus... mais lors de l’affichage des résultats, le nombre de voix est ainsi moins dérisoire, permet d’afficher une impression de participation décente...

Ainsi, je suis, comme en 2013, candidat à la "Commission prévue à l'article R. 321-6-3 du CPI". « Son rôle est de veiller à la bonne transmission de documents d'information demandés par les sociétaires. » C'est presque drôle, ce à quoi peuvent prétendre 95% des membres de la sacem. Quand « le conseil d’administration prend toutes les décisions essentielles à la vie de la Sacem. Il nomme le Directeur général, gérant de la société. »

Alors http://www.candidat.info communique ! En 2013, c'était plus simple : la sacem avait balancé aux candidats l'ensemble des courriels privés des autres membres ainsi engagés dans les élections annuelles.

En 2015, la "copie conforme invisible" semble être connue à Neuilly. Au-delà du détail, serait-il impossible de réformer "notre" sacem ? Je ne le crois pas et constate mon total échec après dix années de dénonciation de procédés oligarchiques ; ce qui ne m’empêche pas de continuer !

Ainsi, après une pause d'un an, monsieur Laurent Petitgirard est redevenu Président du Conseil d'Administration en juin 2014.
Un poste déjà occupé en 2003-2005, 2007-2009, 2011-2013.
Comme nous le savons, en juin 2012, monsieur Jean-Noël Tronc avait accédé au poste de directeur général de la Sacem. Et monsieur Bernard Miyet, président du directoire depuis 2001, a continué à être payé jusqu'en janvier 2013... où il a touché un « parachute doré » (selon l'expression du Parisien) Juste une application d’un contrat accordé par notre Conseil d’Administration.

Comment peut-on avoir été Président du Conseil d'Administration sous l'ère Monsieur Bernard Miyet et continuer comme si de rien n'était sous l'ère Monsieur Jean-Noël Tronc ? Car il y a des élections et monsieur Laurent Petitgirard les remporte. Comme dans toute démocratie ! Il est d’ailleurs entouré de nombreuses personnalités également élues durant ce passé guère présentable ["tout le monde" déclare désormais indécent le salaire de Monsieur Bernard Miyet ?].
Naturellement, ces élus sont sûrement, individuellement, des êtres adorables, qui pensent sûrement faire pour le mieux mais, aux commandes, ils n’ont pas su, pas voulu, transformer notre société en démocratie au service de l’ensemble de ses membres. Et ils continuent !

Le 10 juin 2013, monsieur Laurent Petitgirard, ès Président du Conseil d’administration de la Sacem me répondait « Vos fantasmes d'oligarchie sont fatigants, injustes, caricaturaux et surtout ne correspondent à aucune réalité. »

Pourtant, le 27 mai 2013, il m'avait noté : « Il ne serait absolument pas normal qu'un membre de la Sacem, auteur comme 50.000 d'entre eux de moins de dix œuvres et n'ayant qu'une activité d'auteur très marginale, occasionnelle ou quasi inexistante, puisse se retrouver en position de prendre des décisions cruciales qui concernent le droit d'auteur.
Ce membre en question serait en fait, comme une majorité de nos membres, beaucoup plus un utilisateur qu'un créateur de musique.
Son intérêt de consommateur serait que tout soit gratuit et en aucun cas la défense de la rémunération des créateurs.
Le palier des 16 voix est à hauteur du Smic, je trouve cela très raisonnable.
»
Ces propos avait déjà la "cohérence" de suivre : « Je ne peux bien évidemment en aucun cas être d'accord avec cette analyse que vous faites d'une prétendue oligarchique de 4500 sociétaires professionnels et définitifs. »

En 2015, vous êtes d’accord avec ce constat incontestable d’oligarchie ? Mais vous la pensez préférable à la démocratie ?

J'ai attentivement lu les notices des candidats. Aucun programme de lutte pour la démocratisation ne m'apparaît... Il est vrai que précédemment, dans cette même notice, le titre d'une chanson m'avait été supprimé : « oligarchie.fr » Il faut donc parfois lire entre les lignes ? J'ai essayé... Que de bons sentiments, d'envie de travailler pour le bien des sociétaires, de la belle idée de préserver le droit d'auteur...
Je me suis même senti dénoter un peu en concluant : « En mars 2015, il a peut-être publié l’œuvre de notre époque sortie de l’indignez-vous : « Agenouillez-vous devant les enculés ! » Ce titre est également un texte de chanson non chanté. » Cette année, ma présentation fut publiée comme je l'avais envoyée.

Alors, en conclusion de cette lettre de juin 2015, un peu d’ironie (monsieur Jean-Noël Tronc fut présenté comme un proche de monsieur François Hollande... et monsieur Bernard Miyet avait débuté sa carrière dans les bureaux Mitterrandiens) :

Moi Président du Conseil d’Administration de la sacem, jamais notre directeur général n’aurait obtenu un salaire digne d’un Président de la SNCF ;
Moi Président du Conseil d’Administration de la sacem, jamais les pauvres ne paieraient pour la retraite des riches ;
Moi Président du Conseil d’Administration de la sacem, jamais une association créée par une grande fortune ne pourrait obtenir d’argent prétendu culturel ;
Moi Président du Conseil d’Administration de la sacem, aucune cotisation sacem ne serait prélevée sur les faibles répartitions, ce moyen de grignoter parfois la totalité des modestes droits d’auteur ;
Moi Président du Conseil d’Administration de la sacem, jamais une aide de la sacem ne permettrait à des festivals de payer des cachets indécents à quelques stars...

Mais vous le savez, je ne serai jamais Président du Conseil d’Administration de la sacem. D’ailleurs il n’existe aucun train reliant Montcuq à Neuilly.

Stéphane Ternoise,
http://www.candidat.info
Modeste candidat à la "Commission prévue à l'article R. 321-6-3 du CPI". « Son rôle est de veiller à la bonne transmission de documents d'information demandés par les sociétaires. »


Le Président du Conseil d’Administration de notre Sacem a répondu à ma lettre du 2 juin 2015. Sa réponse apporte une nouvelle raison de demander sa démission. Sa réponse et demande de sa démission.

Réponse à cette lettre...

et demande de sa démission.



Ma présentation dans le document assemblée générale annuelle 2015. Ici sur le site de la sacem.
ma présentation dans le document assemblée générale annuelle 2015
sacem livre oligarchie
Assemblée générale de Juin 2015

Demande de démission du Président du Conseil d'Administration et d’adaptation démocratique des statuts
Et publication du livre La sacem ? une oligarchie !
Acheter
La sacem ?

une oligarchie !
 


Ci-dessous, le site tel qu'il fut créé en 2013. Si vous souhaitez connaître mes livres et chansons :

www.ecrivainfrancophone.net.

Explications. "La sacem, c'est plus de 145 000 sociétaires." Mais ce que ne précise pas cette donnée officielle à la une du site officiel, c'est que l'ensemble des membres ne possèdent pas les mêmes droits. Environ 4500 peuvent être élus au Conseil d'Administration, l'organe qui imprime la politique générale, rédige les statuts de "notre" société. Qui plus est, oligarchie oblige, ces oligarques, lors des élections, bénéficient de 16 voix par dignitaire quand le simple membre peut voter avec sa petite voix. Encore acceptable en 2013 quand la sacem souhaite faire pression sur les pouvoirs publics (comme au sujet de la copie privée) en se prévalant de ses 145 000 sociétaires ?


Que valent les intérêts de 140 000 membres "de base" face à ceux des 4 500 oligarques ? Il n'est peut-être pas surprenant que cette société d'auteurs compositeurs et éditeurs se soit ainsi organisée. Comme l'analyse Emmanuel Todd au sujet du pays : « La vérité de cette période n'est pas que l'État est impuissant, mais qu'il est au service de l'oligarchie. » Et ceux qui savent préfèrent se taire. Le pouvoir des oligarchies est énorme. Socrate a dû boire la ciguë. Sénèque s'est suicidé à la demande de Néron. Socrate et Sénèque ont préféré rester libres... Néanmoins, en 2013, les oligarchies deviennent insupportables. Il suffit que l'ensemble des membres de la sacem le sache, s'indigne, pour que la sacem évolue. Ce qui semble IMPOSSIBLE ne demande pourtant qu'un déclic pour se réaliser. Le mur de Berlin est tombé. La sacem deviendra une société démocratique où le conseil d'administration représentera l'ensemble des intérêts de ses membres.


Un auteur engagé sur internet face aux autres ou avec les autres...


Le 4 mars 2013, j'ai envoyé à Monsieur le Président du Conseil d’Administration ma candidature pour les élections 2013 de la sacem.
Conseil d’Administration de la SACEM
255 Avenue Charles De Gaulle
92 528 Neuilly-sur-Seine Cedex

L'Assemblée générale 2013 de "notre" Sacem se déroulera le mardi 18 juin 2013 à 14 heures 30 au siège de la Sacem, donc avenue Charles de Gaulle, dans la ville qui a vu grandir Nicolas Sarkozy et François Hollande...
Si vous êtes membre de la sacem et possédez un identifiant sur le site Internet de "notre société", vous avez reçu l'information. Il nous est possible de "VOTER EN LIGNE JUSQU'AU 17 JUIN 12H00."

Vous pouvez avoir été surpris d'une précision :

Pour les sociétaires ne disposant pas encore d'un accès réservé, demandez votre identifiant et votre code confidentiel ici, vous les recevrez par courriel.
2 autres possibilités de vote :
- Par correspondance pour les sociétaires professionnels et définitifs jusqu'au 17 juin à 12h au plus tard
- Sur place le 18 juin de 13h à 16h


Les sociétaires professionnels et définitifs ont donc un privilège... Ils reçoivent les bulletins de votes... Mais ce n'est pas leur unique privilège... 16 voix pour eux, une pour nous.

Le palier des 16 voix est à hauteur du Smic, je trouve cela très raisonnable m'a répondu Monsieur Laurent Petitgirard, président en exercice du Conseil d'administration. Car pour devenir membre de l'oligarchie, il faut "apporter à la société" (qui naturellement en redistribue environ 80%) environ un smic mensuel durant trois ans.

Pourtant je suis candidat !


Considérant la Décision du Conseil d'administration du 18 février 2010,

En complément de la décision prise par le Bureau du Conseil d'administration du 2 décembre 2003, le Conseil d'administration décide que :

les notices biographiques des candidats ne devront contenir aucune référence à des liens internet, à défaut ces liens internet seront systématiquement retirés, avant publication des biographies. »

J'ai donc envoyé ma candidature sans lien internet... Le problème, comme je l'ai écrit à Monsieur Laurent Petitgirard le 27 mai 2013 c'est En 2009 monsieur Sylvain LEBEL me supprimait les adresses de mes sites Internet dans ma présentation de candidat, au motif qu'elles "n'étaient pas conformes à la décision du Bureau du Conseil d'administration du 2 décembre 2003." Alors que votre conseil d'administration n'a pris cette décision qu'en 2010 : « (reprise du texte déjà noté) » Vous auriez pu noter qu'il s'agissait d'un attendu anti Ternoise !



Présentation officielle de Stéphane Ternoise en 200 mots pour ces élections :

Après avoir conceptualisé la transformation du monde culturel grâce à Internet durant une décennie, Stéphane Ternoise est devenu, avec l'arrivée de l'ebook, l'écrivain de la révolution numérique en France.

Ses romans (principalement "le roman du show-biz et de la sagesse" sur l'univers musical et "peut-être un roman autobiographique") ont enfin trouvé un réel public.
Ses essais, pièces de théâtre, livres d'art, comme textes de chansons, sont sortis de l’anonymat. Ses photos témoignent d’un monde qui disparaît, la campagne lotoise, le Quercy.

Dans le domaine de la chanson, après "Savoirs", totalement ignoré par les médias, il a autoproduit début 2013 "vivre autrement" (après les ruines), un album d'auteur, vraiment indépendant, avec six interprètes. Ces albums s’inscrivent dans la volonté de l’écrivain d’une œuvre protéiforme en dehors des exigences contemporaines.

Stéphane Ternoise se considère auteur de chanson et non parolier, simple facette d’une vie d’écrivain où romans, essais et théâtre priment.

Constatant qu'un artiste indépendant ne peut plus vivre en France, il a choisi, pour continuer d'écrire, de s'exiler en Afrique, cette année, après la sortie, dans une perspective stendhalienne du "billet de loterie", de son sixième roman et d'un essai racontant ses deux décennies de lutte pour une indépendance réelle.


travailleur à la sacem ?
travailleur à la sacem ?

Néanmoins, je me suis offert un petit plaisir...


En devenant (surement, je n'ai pas consulté celui de l'année dernière où je ne fus pas candidat) le premier à placer le nom d'un site Internet dans le document "Assemblée générale annuelle."

Comment ! Impossible ! Mais si monsieur Petitgirard (et les autres) ! Il nous a été demandé une photo en couleur et le copyright de cette photo... autoportrait.net est l'un de mes sites naturellement. Il était même quasi vide quand j'ai essayé... comme il est passé, je l'ai en vitesse légèrement complété... On s'offre des petits plaisirs, parfois... contre les puissants...

Mais attends, Ternoise, il faut que tu nous expliques : comment as-tu pu être candidat alors que le Conseil d'Administration est réservé aux membres de l'oligarchie et comment as-tu pu nouer un dialogue avec l'immense et talentueux compositeur président du Conseil d'Administration de la Sacem monsieur Monsieur Laurent Petitgirard ?

Je vais tout vous expliquer !



Le 15 mai, j'ai reçu de la sacem un message intitulé "Candidatures aux élections du 18 Juin 2013" et signé Le Secrétaire Général.
Ce message fut envoyé "en envoi groupé", avec les adresses mails personnelles visibles, à l'ensemble des candidats, plus une Cc également visible à Laurent Petitgirard et Arlette Tabart.

Message en lui-même déjà surprenant, entre le Bonjour d'introduction et le Bien cordialement de conclusion.

Quand dans une élection une personne ne respecte pas le règlement, elle est exclue... en démocratie...

Le Conseil d’Administration a été informé qu’un candidat aux élections vient, contrairement aux dispositions de l’article 107 du Règlement général actuellement en vigueur en ce qui concerne les élections au Conseil d’administration et aux diverses Commissions, d’informer de sa candidature des sociétaires par voie de messagerie électronique.

Considérant que cette situation risque de créer une inégalité de chances entre les candidats, le Conseil d’Administration a décidé, à titre exceptionnel, et dans le prolongement des réflexions qui conduisent à proposer à la prochaine assemblée générale extraordinaire la modification des dispositions de l’article 107 du règlement général, d’autoriser l’ensemble des candidats aux différentes élections (Conseil d’administration, Commission des Comptes et de Surveillance, Commission des Programmes, Commission prévue à l’article R .321-6-3 du Code de la Propriété Intellectuelle) à communiquer avec leurs confrères sur leur candidature à la condition de rester strictement informatifs.

Etonnant, non ? Se serait sûrement exclamé Pierre Desproges ! Non seulement il s'agit d'une oligarchie mais le règlement peut être adapté... J'avais matière à m'indigner auprès de mes confrères, consoeurs et supérieurs (j'aime bien écrire ce "supérieurs", comme ils pourraient croire ce qu'ils lisent, je précise sourire derrière mon clavier)

Alors, ma plume s'est indignés, sans manquer de faire un peu de publicité ! Il s'agissait plus de publicité que d'indignation, que je garde pour d'autres lieux !

Bonjour,

Non seulement le règlement peut être adapté par le Conseil d'Administration (pour plaire à l'un de leurs amis ?) mais en plus NOS ADRESSES COURRIELS sont divulguées par la sacem dans son message du 17 mai !
Qu'en pensez-vous de ce genre de pratique ?

Bref, je ne vais pas vous inviter à voter pour moi !

22 mai 2013... le jour des grandes sorties
- 5 ans après l'album "Savoirs" : "Vivre autrement (après les ruines) : http://www.chansons.org

- 4 ans après "ils ne sont pas intervenus" : le roman "Un Amour béton (Comment Kader Terns avoir été numéro 1 des ventes numériques en France)."
http://www.romancier.org/roman2013.html

J'ai publié de nombreux livres numériques ces deux dernières années. Il s'agissait essentiellement d'anciens textes (comme l'ensemble de mon répertoire de théâtre) ou d'essais.
Mais dans le domaine de la production de CDs comme dans celui de l'écriture de romans, c'est très long !

1) Je ne suis pas chanteur, je ne suis pas compositeur. Je pense être le seul en France à poursuivre une démarche d'albums d'auteur... Qui plus est totalement indépendant et sans grand budget !
Comment faire un bon album avec des bouts de ficelles ? Trouver des partenaires pour ces aventures inédites... Découvrez : Blondin, Dragan Kraljevic, David Walter, Lor, Magali Fortin, Yann Ferant.
Cet album est disponible dans un beau digipack (16 euros pour la France) et sur le net en numérique (vous pouvez bénéficier d'écoutes gratuites)
A la une de http://www.chansons.org , site officiel de cet production.

2) Quatre ans après "ils ne sont pas intervenus", désormais connu en numérique sous le titre "peut-être un roman autobiographique."
Mon sixième roman : "Un Amour béton", sous-titré "Comment Kader Terns avoir été numéro 1 des ventes numériques en France."
Présentation, début :
http://www.romancier.org/roman2013.html
Un roman policier, un roman d'amour, ce « un Amour béton » ?
Certes une intrigue policière, des morts, des meurtres, de la vengeance, des femmes, des hommes, des couples, des amants, des trahisons, Aubervilliers, le Quercy.
Mais il s'agit d'un « véritable roman littéraire », bien plus exigeant que les textes habituellement classés en « romans policiers », qui plus est depuis la déferlante numérique...
Donc un roman susceptible d'intéresser un large public ou rester invisible faute de réel ancrage dans un genre précis ! Kader Terns, le « météorite du livre numérique, disparu dans d'affreuses circonstances. »
Un journaliste lotois osa même « en découvrant un paradis insoupçonné, le charme sauvage et pittoresque de nos coteaux du Quercy, l'inclassable auteur du 9-3 ignorait les dangers du béton, qui guettent tout néo-rural souhaitant restaurer l'une de nos belles demeures abandonnées. »
Vos médias s'en délecteront bientôt : Kader fut broyé, son assassin présumé s'est suicidé, sa complice potentielle clame son innocence derrière les barreaux et moi, qui devais tenir le rôle peu glorieux du nègre de l'autobiographie du « jeune et talentueux écrivain choc de l'année 2011 », j'hésite à la croire tout en redoutant de rapidement me retrouver soupçonné...
Dois-je laisser "éclater l'affaire" ou puis-je raconter comme j'en avais l'intention quand la version de l'accident me sembla aussi stupide qu'évidente ?
Mais tout ceci, c'était avant. Avant que tout s'accélère et m'aspire dans le tourbillon...
Un roman au coeur de l'époque :
Comment devient-on numéro 1 des ventes numériques en France (sur Amazon) ?

3 euros 99 en numérique. Sortie en papier dans quelques semaines.

3) 22 mai 2013... Pour la première fois de ma vie, j'ai mis les pieds sur le sol d'Afrique... où je devrai peut-être bientôt m'exiler faute de revenus suffisants pour vivre en France... 15 jours au coeur d'une grande pauvreté, dans un pays où "tout" est à reconstruire mais où il fait très chaud !...
Je publierai bientôt sur le sujet...

A lire : Contrairement à Gérard Depardieu, dois-je quitter la France ?
http://www.utopie.pro/quitterlafrance.html

"Cahors, 42 inscriptions aux Monuments Historiques" (livre numérique de photos) est ainsi sous-titré "Le livre des adieux à Cahors de l'écrivain photographe lotois"
http://www.cahors.pro

4) Merci de relayer ces informations...

Stephane
Stephane Ternoise
http://www.ecrivain.pro
Auteur et éditeur indépendant depuis 1991

Et oh Surprise, une réponse de monsieur Laurent Petitgirard, président du Conseil d'Administration de la Sacem :


Cher Monsieur,

Je ne sais absolument pas de quoi vous me parlez, ni à quel "ami" vous faites allusion.


Il se trouve que le règlement Sacem en ce qui concerne les élections, est totalement obsolète et que pénaliser un candidat par ce qu'il explique ses motivations aux électeurs serait contesté avec succès devant n'importe quel tribunal.

C'est pour cela que nous proposons une modifications de nos statuts. La technologie est allé plus vite que le rythme annuel des AG, les réseaux sociaux font que l'on doit inévitablement s'adapter.

Alors oubliez vos fantasmes du complot et comprenez que le Conseil d'Administration doit en permanence veiller à protéger la Sacem.

Interdire d'élections un candidat qui a simplement communiqué sur sa personnalité, son parcours professionnels et ses motivations, c'est simplement risquer l'annulation de l'AG toute entière par un tribunal.

Pour le reste, la suite de liens que vous présentez ne me semble avoir que peu de rapport avec cette élection.

Quand à l'affichage des adresses courriels, c'est certes une maladresse, mais lorsque l'on se présente à une élection, on doit s'attendre à être joignable.

Cordialement.

Laurent Petitgirard


Enorme ! Je ne pouvais rien couper à ce texte ! Le président du Conseil d'Administration de la sacem note : le règlement Sacem en ce qui concerne les élections, est totalement obsolète et que pénaliser un candidat par ce qu'il explique ses motivations aux électeurs serait contesté avec succès devant n'importe quel tribunal.

La possibilité d'un dialogue s'ouvrait... Il me reste maintenant à vous expliquer ma candidature. Une seule élection est ouverte au membre de base : Commission prévue à l’article R .321-6-3 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Je refuse de voter dans une élection où ma voix compte pour une voix alors que celle de M. Laurent Petitgirard et environ 4500 confrères ou consoeurs compte pour 16 voix.

Quand je croise un membre sacem, le plus souvent je lui pose la question au sujet de cette oligarchie. La réponse la plus fréquente : je n'ai jamais lu les statuts. Ne pas lire les statuts peut permettre à une situation inacceptable de perdurer ! Je suis l'information...

Sur la copie privée en France, je vous conseille de lire :

Copie privée, droit de prêt en bibliothèque : vous payez, nous ne touchons pas un centime
Accès livre.
Sur la copie privée en France

- En savoir plus. Le catalogue des livres publiés : demande.

Créateur du média lewebzinegratuit.com, plus de 80 000 abonnés : information (et abonnement)
la gariotte
les anes
La gariotte, le dolmen, les ânes, le gaz de schiste...
Commentaires au temps candidat.info sacem
-- du 5 juin 2013 à 13 : 13
par patrick : ça sert à quoi d'être membre de la sacem si de toute manière on ne sera qu'un sous membre ?

-- du 15 mars 2013 à 16 : 45
par angélique : j'approuve votre distinction entre auteurs de chanson et parolier, malheureusement les paroliers semblent mieux représentés que nous au conseil d'administration de la sacem !



- le Conseil d’Administration de la sacem il sert à quoi


- sacem Le salaire du patron de 400 000 euros à...
le dolmen

Des informations sur l'auteur devenu lotois.

le gaz de schiste
La bande son

bande son campagne
ECOUTE (vidéos)

On laisse détruire l'indispensable

Manipulés

Remarquant la soudaine possibilité d'acquérir candidat.info (redevenu libre ce jour-là !), j'ai décidé d'y présenter ma candidature et peut-être d'autres... Ayant débuté par Emmanuel Todd, en conclusion, notre ministre : "Voilà ce qui fait peur, parce que nous sommes le nombre, nous sommes la force, et eux ils sont la minorité qui nous exploite." (Aurélie Filippetti, les derniers jours de la classe ouvrière)

Lancement (rapide) de candidat.info le 15 mars 2013. Naturellement, c'est incomplet. Mais c'est un point de départ pour l'action. Mentions légales à la page contact... Ce site n'est lié à aucun parti politique.